* Ordre des Druides *

Si nous parlions de spiritualité ?

                                                                                                       

      Oui, si nous parlions de spiritualité ? De ce que signifie une "vie spirituelle" ?



      Nous ne parlons pas de "religion". La religion, pour beaucoup aujourd'hui, est un ensemble de "croyances" et de "rituels" qui nous sont imposés de l' "extérieur", par un groupe de personnes qui prétend posséder "l'autorité" en matière de la religion considérée, quelle qu'elle soit.



      Non, nous ne parlons pas de soumettre notre conscience à une quelconque autorité religieuse. Nous parlons au contraire de "liberté de conscience". Une vie spirituelle est une vie "libre" de toute espèce d'autorité sur la conscience. La vie spirituelle ne connaît pas les "directeurs de conscience", elle ne connaît qu'une seule "guidance" de la conscience : la Vérité.



      "La Vérité à la face du Monde". Mais quelle Vérité ? Celle de croyances invérifiables, soi-disant "révélées" ?



      Aucune religion au monde ne peut être supérieure à la Vérité : "Une Vérité", cette Vérité de la première des Triades Théologiques : "Un Etre, Une Vérité, Une Liberté".



      La vie spirituelle est une vie en l'Etre, sa Vérité et sa Liberté.



      Pour nous, êtres humains, cela signifie une vie dont les choix sont dictés par le niveau de conscience le plus haut que nous puissions atteindre, notre conscience supérieure.



      Vivre une vie spirituelle n'est pas une question de religion avons-nous dit. Ce n'est pas non plus une question de morale conventionnelle : "Tu dois… Tu ne dois pas…". La morale conventionnelle est encore une affaire d'autorité imposée par l'extérieur. La vie spirituelle va nous proposer une certaine discipline de vie, mais cette discipline nous sera dictée de l' "intérieur" par une "Nécessité" plus haute que toutes les religions ou les morales conventionnelles : la "Nécessité " évolutive, la loi de croissance et de progrès inscrite en nous par la Vie Divine. C'est cette loi de croissance et de progrès que nous comprenons comme une "vie spirituelle".



     Il ne s'agit pas de "croyances". Il ne s'agit pas de "rituels". Il ne s'agit pas de "pratiques religieuses". Il ne s'agit pas de "conventions sociales". Il s'agit de respect de soi et d'amour envers la Vie. Nous méritons, chacun d'entre nous, ce qu'il y a de meilleur. Nous sommes capables de donner à la Vie ce qu'il y a de meilleur en nous :

"le meilleur, le plus nécessaire et le plus beau" disent les Triades (Triades 7), parce c'est ainsi que la Vie Divine agit en nous. Vivre une vie spirituelle, c'est aspirer à ce meilleur, ce plus nécessaire et ce plus beau à travers toutes nos actions, toutes nos émotions et toutes nos pensées.



    C'est cela la spiritualité : être soi même, en toute vérité et en toute liberté pour faire de notre vie le meilleur, le plus nécessaire et le plus beau… possible. Les Triades ajoutent ce mot : "possible". Ce mot contient un grand enseignement. Vivre une vie spirituelle, c'est accomplir le meilleur, le plus nécessaire et le plus beau… possible.



Et ce "possible" varie pour chacun de nous. Il est de toutes petites actions qui passent inaperçues au regard des autres mais qui au regard de la Vie Divine ont donné plus de compréhension, de tolérance et d'amour qu'une grande action d'éclat accomplie aux yeux de tous mais qui en Etre, en Vérité et en Liberté n'a aucune valeur spirituelle parce qu'elle a été accomplie pour le "paraître" et non pour l' "être".



    Le meilleur, le plus nécessaire et le plus beau possible n'est jamais accompli pour la reconnaissance de notre supériorité par tout le monde. Il est accompli dans le silence de notre intellect et le recueillement de notre cœur, par amour pour nous même et envers la Vie. La vie spirituelle ne fait pas de tapage. Elle n'a pas besoin de reconnaissance. Elle est, comme le murmure du vent ou chant du ruisseau, elle EST, tout simplement. Elle EST en participant de l'Être: "Un Être".

Parce que vivre une vie spirituelle, c'est vivre dans l'Universel, en sachant que chacune de nos actions, chacune de nos émotions, chacune de nos pensées participe de la Vie universelle. Tout agit sur tout, à chaque point de l'Espace, chaque seconde du Temps. Même si vous avez une bien pauvre opinion de votre importance, en vérité vous participez du Tout et vous avez tout autant d'importance, au regard de la Vie Divine, qu'un roi ou qu'un chef d'état.



 Vivre spirituellement, c'est reconnaître votre importance dans la Vie universelle et agir par rapport à ce que vous êtes en "Etre, Vérité et Liberté".



     Comment vivre en "Etre, Vérité et Liberté" ? En acceptant notre condition humaine d'unité de conscience destinée de par sa nature même à fonctionner dans une conscience supérieure, un autre niveau d'éveil de notre conscience humaine.



      Nous ne parlions pas de "religion" mais nous parlions de "spiritualité". Vivre une vie spirituelle c'est s'engager dans "une voie de réalisation spirituelle". Toutes les grandes traditions nous offre une voie de réalisation avec un enseignement et une pratique.

Parmi les grandes traditions, il en est une chère à nos cœurs de Celtes, c'est la Tradition des  Druides. Cette tradition-sagesse offre, à travers son enseignement et sa pratique, une voie de réalisation spirituelle parfaitement adaptée à notre "nature" puisqu'elle exprime l'expression celtique de la spiritualité.

Cette tradition n'est pas supérieure aux autres grandes traditions, mais elle est celle qui convient à notre nature de Celtes. Nous pouvons en choisir une autre. L'important n'est pas tant la tradition en elle même que le progrès évolutif qu'elle vous permet d'accomplir. La tradition n'existe que pour nous accompagner et nous guider sur ce difficile chemin de l'évolution humaine. Elle éclaire notre cheminement en nous aidant à répondre, par nous même, à nos grandes interrogations sur le sens de notre destinée et notre "raison d'être" au monde.

 

Collectif

NB:

* Seul l'Ordre des Druides et le CSSC sont légitimement garants du sérieux et du respect de la Tradition des Druides.

 

Oppidum de Mirabel