Editorial du 10 mars 2001

Du journal

Vérités Santé Pratiques

 

Pour commander ce numéro, téléphoner au 01 56 81 00 30

 

A transmettre à toutes s personnes intéressées,:

N’oubliez pas d’en citer la source. Merci !

 

Début 2001, nous étions replongés dans la lourde ambiance soufrée du moyen âge où la mort rôde à toutes les portes.

Par milliers, des bêtes innocentes sont massacrées sans conviction, parce que l’obscurantisme scientifique, qui a perdu la notion et le respect de la vie, a aussi perdu le contrôle de la situation.

 

Comment les paysans, éleveurs réputés pour leur bon sens, ont-ils pu se laisser berner par le chant des sirènes de technocrates irresponsables. Quand on se plante, et que l’on plante tout le monde, la moindre des choses est de laisser la voix et la place à ceux qui savent vraiment quelque chose, et ils existent.

 

Tous les animaux d’élevage sont confrontés, depuis des années, au même problème d’apport alimentaire: surabondance d’ammonium et de potassium, et carence en magnésium. Les deux premiers éléments sont des atomes mous, hydrophobes, dégénérescents qui ne transmettent pas la force vitale aux êtres vivants. Ils bloquent la biosynthèse des vitamines, des acides aminés et du magnésium.

 

Or, le magnésium est la clé de voûte de l’assimilation des oligo-éléments. Tous les cheptels actuels sont dramatiquement carencés par leur mode alimentaire déséquilibré et intoxiqués par les pesticides et les ensilages qui détruisent les intestins, le foie, et le pancréas. Le lot final est l’incontournable chute des défenses immunitaires. Les tas de fumiers qui autrefois sentaient bon, sont maintenant pestilentiels.

 

D’aucuns en profitent pour accuser le fait de la vaccination de la fièvre aphteuse et qui a été supprimée en France pour s’harmoniser avec l’Europe. Il faut pourtant rappeler que lorsque cette mesure a été entérinée, un seul département avait été exempté pour des raisons d’exportation de viande: le Finistère. Or c’était le seul département où l’on ne trouvait plus de cas de la maladie.

 

Le génocide ovin est d’autant plus stupide que l’on sait comment guérir en huit jours une fièvre aphteuse avec la méthode du Dr Neveu et son chlorure de magnésium. La trouvaille a 40 ans d’âge au moins, et je sais très bien comment faisaient les anciens devant ce problème, étant moi-même d’origine paysanne.

 

Le chlorure de magnésium se dilue à raison de 20 g par litre dans de l’eau. Il faut donner 4 à 5 bouteilles par jour aux vaches atteintes. Celles-ci feront probablement une diarrhée.

C’est sans importance. La guérison s’effectue en une semaine. On peut aussi utiliser la recette en préventif dans un troupeau à risque avec deux bouteilles par jour*. Pour le reste, en attendant de redresser la barre sur le plan alimentaire, il est toujours possible de remonter les défenses immunitaires des animaux d’élevage avec une adjonction de lithotame en poudre dans les rations journalières. Ces algues marines contiennent 32 oligo-éléments capables de relancer les métabolismes vitaux essentiels.

 

Mais, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Il est fort probable que les “experts” attachés aux décideurs politiques ne porteront aucun intérêt à ces informations trop pragmatiques, pas assez “scientifiquement” éprouvées et pas assez rentables, et qui risqueraient de semer le doute sur leurs compétences.

 

Quand il n’y aura presque plus d’animaux d’élevage en Europe, il faudra les importer... devinez d'où? C’est quand même bizarre, non?

 

C’est bizarre aussi, mais ça n'a aucun rapport, évidemment, que “la majorité de l’équipe de Bush soit composée d’agents Monsanto”

(Biocontact/ Février 2001)

*Précision Ndlr : par animal

Les sources (à citer) :

Vérités Santé Pratiques

 

85 Bd Saint Michel                              F.75005 PARIS

Tél : 33(0)156 810 030      fax 33(0)1 44 270 222

 

                                                                                                                                                               


SUITE